Kanye West - Donda (2021)

On a presque toutes et tous entendu parler de Kanye West. Avec un premier album en 2004, il a fait du chemin pour arriver à Donda, son dixième album.

Ça fait des mois qu'on guette l'arrivée de cet album, attendu par beaucoup (pas moi). J'y avais quand même jeté un oreille lors d'une des sessions d'écoute.

Avertissement: j'ai surtout écouté les tous premiers albums tels que The College Dropout ou Late Registration, le reste m'a très peu intéressé. Je n'ai jamais trop suivi sa carrière à cause de ses délires religieux et égocentriques.

C'est parti pour une heure et quarante neuf minutes de Kanye qui va parler de son divorce et de Dieu. Souhaitez-moi bon courage.

Kanye West - Donda
Kanye West - Donda

Curieusement, la version que j'ai écoutée ne comporte pas de gros mots tels que **** ou **** (ça apparait comme ça sur Genius).

L'album commence avec Donda Chant, où le nom de la mère de Kanye West, « Donda », est répété plein de fois, avec différentes intonations. Intriguant.

Première chanson: Jail. Avec Jay-Z ! Une première bonne surprise ! Parce que la voix de Kanye sur cette piste est insupportable, déformée sans goût. Le son est original (pour du rap), sans percussions, en gros juste guitare (très effacée) et un son de basse synthé (trop présente ?). Un peu avant la fin, on a une entrée de batterie et je sais qu'il y a une Jail Pt. 2 à la fin de l'album... Un labyrinthe ? Et bien non. L'entrée de batterie à la fin est inutile, elle ne mène ni à la chanson suivante ni à Jail Pt. 2.

On continue donc avec God Breathed. Instru très minimal, ça me fait penser aux instrus de Billie Eilish, et un chœur en arrière plan, c'est original. Dans les paroles: Dieu et... Kanye. Exactement ce pourquoi je n'adhére pas au personnage et à la plupart de ses réalisations.

Off The Grid: boum boum, et basse pas terrible. La voix de Playboi Carti (que je ne connais pas du tout) est une horreur. Et on a quand même droit à un vrai couplet avec du vrai Kanye.

Hurricane démarre avec The Weeknd, avec sa chouette voix et sa reverb, qui découvre qu'on voit en 3D. Kanye a du mal avec son divorce, le pauvre.

Toujours le même sujet avec Praise God. Je ne comprends toujours pas pourquoi les voix sont déformées par moment à base de vocodeur aigu. J'ai découvert Baby Keem très récemment (avec Family Ties), et je trouve qu'il est bien mauvais dans les 2 chansons.

Jonah, un titre inspiré par la mort de Jonah Ware, tué par balles à 19 ans. On dirait une chanson de Vory (que je ne connais pas), avec Kanye comme invité qui fait un couplet. Le refrain n'est pas terrible (pourquoi toujours ces voix déformées...).

Ok Ok. Un refrain digne du titre de la chanson, avec plein de « ok » mais pas très intéressant.

Junya, une chanson sur la mode ? Trop de répétitions, ça manque vraiment d'inspiration. J'aime bien le son en revanche, la grosse basse et l'orgue avec les percus ça fonctionne pas mal. La voix de Playboi Carti n'est pas déformée n'importe comment cette fois.

Wow, Lauryn Hill ouvre Believe What I Say ! Je l'ai reconnue immédiatement. Dommage qu'on ne la retrouve pas ensuite... Le son est plutôt sympa.

C'est bien dommage que la chanson 24 soit la onzième de l'album. Comme il y en a 27, elle aurait pû être mieux placée. Encore du Dieu dans tous les sens mais ça fonctionne mieux cette fois, avec le chœur, l'orgue

Aaah la fameuse Remote Control. Dans la version de la fête (dans un stade) pour présenter l'album, la transformation de la voix faisait vraiment chèvre (voir goatnye). Ici, ça passe mieux mais c'est quand même pas ouf. Là, là c'est pas pareil. Là c'est de la chanson engagée, sur la technologie et Instagram (c'est ironique). La voix de Young Thug subit plusieurs déformations, encore une fois insupportables.

Moon, une chanson toute calme. Le mélange des voix fonctionne plutôt bien.

Bizarre l'intro de Heaven and Hell, avec les voix trop aigues (les voix de l'original sont tellement mieux). Progression intéressante de la voix qui prend un petit côté noisy, avant la fin étrange "Let it grrat", et la basse synthé qui fait des trucs bizarres.

Donda démarre avec un texte lu par la mère de Kanye, Donda, sur une musique au piano, ça fonctionne bien. Et ça explose en chant gospel bien lumineux.

La caisse claire est curieuse sur Keep My Spirit Alive. Ma phrase préférée est quand même « I don't do commercials, 'cause they too commercial », on est dans la chanson à texte là.

Le son est sympa sur Jesus Lord, avec son gros boum et les orgues. La chanson dure presque 9 minutes et on a 3 gros couplets, c'est une jolie performance. On a (enfin) un vrai rap de Kanye ! L'utilisation de « Jesus, Lord » tout au long de la chanson rend plutôt bien. Le témoignage dans le troisième couplet est très touchant.

L'intro de New Again est très approximative et mal chantée. Curieux son «dance». La voix de Chris Brown est nulle. Toujours le même thème de Kanye qui demande à être sauvé et tout, c'est fatiguant.

On a le droit à Pop Smoke (tué par balle en 2020) dans Tell The Vision. La voix est encore bidouillé de façon étrange et inutile. La répétition du piano est oppressante.

Lord I Need You: quel ennui. Ça parle divorce et Dieu, le son n'est pas intéressant.

Pure Souls: je ne sais pas trop quoi dire. J'ai l'impression d'écouter toujours le même thème, sur le même son (boum boum et orgue). Ennui total.

Come to Life. Je n'aime pas la voix de Kanye sur cette piste. Quand il rap (donc pas ici) il peut très bien s'en sortir. Quand il faut chanter, c'est décevant.

Dans No Child Left Behind, le son calme et brillant est chouette. La fin est coupée net et c'est dommage. Et l'album aurait dû s'arrêter là.

Jail, Pt. 2: alors c'est presque la même que Jail, avec un autre invité.

Ok Ok, Pt. 2: alors c'est presque la même que Ok Ok, avec d'autres invités. Le couplet de Shenseea est bien.

Junya, Pt. 2: alors c'est presque la même que Junya, avec d'autres invités.

Jesus Lord, Pt. 2: alors c'est presque la même que Jesus Lord, avec d'autres invités.

Conclusion

Comme à son habitude, il enrobe le tout de bondieuseries et c'est fatiguant. Il y a quelques pistes qui valent le coup mais noyées dans l'océan de chansons avec des voix mal utilisées et des thèmes rabachés qui n'offrent au final que peu d'intérêt. Kanye et Dieu, Kanye et son divorce, Kanye ses potes, Kanye et Kanye. Et très peu de sa mère, étonnament, dont le nom est utilisé pour le titre de l'album.

Il y a heureusement un peu du Kanye d'avant, et certains invités arrivent à faire quelque chose de chouette. Je suis content d'avoir retrouvé quelques voix (Lauryn Hill, Jay-Z).

Quand même, quelques sons sympas, mais c'est au final très pauvre car il y a très peu de progression pour accompagner les paroles vers quelque chose de grand.

Je suis assez décu. Entre l'attente, les moyens mis en œuvres, la liste des invités qui participent, c'est loin du niveau qu'il aurait pû atteindre. Et cette pochette n'apporte rien.

4/10

Voilà ! C'est juste mon avis, j'espère que vous en avez un différent. Bisous !

Pistes

  1. Donda Chant
  2. Jail
  3. God Breathed
  4. Off The Grid
  5. Hurricane
  6. ⬇️ Praise God
  7. Jonah
  8. ⬇️ Ok Ok
  9. Junya
  10. 💖 Believe What I Say
  11. 💖 24
  12. ⬇️ Remote Control
  13. 💖 Moon
  14. Heaven and Hell
  15. 💖 Donda
  16. Keep My Spirit Alive
  17. 💖 Jesus Lord
  18. ⬇️ New Again
  19. Tell The Vision
  20. ⬇️ Lord I Need You
  21. ⬇️ Pure Souls
  22. Come to Life
  23. No Child Left Behind
  24. Jail, Pt. 2
  25. Ok Ok, Pt. 2
  26. Junya, Pt. 2
  27. Jesus Lord, Pt. 2

Liens