Le bilan de mon aventure SFEIR (2/3): team leader

Quand je suis arriv√© chez SFEIR, j’ai eu un Team Leader, Cyril. Il m’a suivi pendant mes d√©buts et lors de mon entretien annuel il m’a demand√© vers quoi je souhaite m’orienter dans le futur proche et je lui ai r√©pondu ¬ęTeam Leader¬Ľ. Finalement il y a eu des besoins et 3 mois apr√®s nous √©tions 3 nouveaux Team Leaders !

Pourquoi une ou un Team Leader ?

SFEIR a une structure très plate: en gros, nous sommes développeuses et développeurs.

O√Ļ sont les managers dans cette structure ? Ce sont les Team Leaders ! Nous sommes l√† pour suivre entre 12 et 15 personnes.

Dans une société telle que SFEIR dans laquelle les personnes sont placées chez les clients, les Team Leaders permettent de rapprocher les personnes entre elles et avec SFEIR.

Et ça fait quoi

Le suivi des gens

C’est en constante √©volution !

Aujourd’hui, chaque personne qui rejoint SFEIR a une ou un Team Leader √† son arriv√©e et la rencontre doit avoir lieu rapidement. Dans la mesure du possible, Leader sera aussi pr√©sent lors de la titularisation.

Depuis mi-2018, nous devons aussi rencontrer chaque membre de notre √©quipe deux fois par an (lors de l’entretien annuel et entre deux entretiens). √áa force √† faire un suivi et c’est top.

Les entretiens annuels et le Comité Carrière

C’est un truc que j’ai trouv√© g√©nial.

L√©galement il me semble que √ßa doit √™tre fait tous les deux ans. Chez Sfeir, c’est tous les ans. Il y a 2 p√©riodes : mars/avril et septembre/octobre, et on passe √† l’une ou l’autre en fonction de la date d’arriv√©e dans l’entreprise.

Les Team Leaders font un entretien avec chaque personne et on remplit ensemble un document pour faire un petit bilan et recevoir les demandes d’√©volutions.

Ensuite, on fait une slide qui r√©sume ce bilan pour le Comit√© Carri√®re. C’est la c√©r√©monie o√Ļ l’on d√©roule l’ensemble des gens pour discuter de leur sort: on r√©sume l’ann√©e, les objectifs, vers o√Ļ l’on va, les demandes de salaire et d’√©volution de carri√®re etc. C’est quelque chose de tr√®s int√©ressant car tous les Team Leaders sont pr√©sents, ainsi que l’√©quipe Commerce et la Direction. Tout le monde peut rentrer dans la discussion.

Pour l’avoir v√©cu une fois en spectateur et plusieurs fois en tant que pr√©sentateur, c’est une tr√®s belle exp√©rience et SFEIR reste r√©aliste par rapport au march√© pour rester comp√©titive en terme de salaires (c’est toujours important).

Le travail avec l’√©quipe Commerce

Rappel, SFEIR est une SSII / ESN. On a des missions √† faire qui sont trouv√©es par l’√©quipe Commerce.

Quand on est tout nouveau (ou pas), ce n’est pas toujours √©vident de pr√©senter ses souhaits ou de dire non quand on nous propose quelque chose.

Une partie du r√īle est de travailler avec l’√©quipe Commerce pour trouver des missions correctes. Il est bien s√Ľr possible de mal tomber mais le travail de l’√©quipe Commerce et du Team Leader doivent permettre √† toute personne d’avoir une mission ou elle s’√©panouit technologiquement et humainement.

Aujourd’hui, l’√©quipe Commerce ne peut pas pr√©senter un candidate ou une candidate chez un client si le Team Leader ne donne pas son accord.

Bien s√Ľr il y a parfois des rat√©s et des choses √† am√©liorer dans les processus mais c’est vraiment une force que SFEIR poss√®de.

Autre point √† noter: l’√©quipe Commerce a un objectif collectif. Ce n’est pas la course √† celui ou celle qui placera le plus vite une personne chez un client avec un tarif correct.

Et aussi

  • On dit oui quand les gens prennent des vacances ūüėĄ
  • On est l√† pour r√©pondre aux questions.
  • Et rappeler aux retardataires de remplir leurs feuilles de temps !

Porter les valeurs de SFEIR

Il y a un certain nombres de valeurs que SFEIR pousse, et je vais juste en mentioner deux qui sont importantes pour moi: ¬ęLibert√©¬Ľ et ¬ęResponsabilit√©¬Ľ. Il me semble que √ßa vient d’ici (cherchez ¬ęFreedom and Responsibility¬Ľ).

J’ai beaucoup aim√© la vision qui accompagne ces termes et le fait qu’on puisse faire des choses sans demander, qu’on aie le droit de se tromper, et que tout le monde puisse essayer de faire des choses au sein de l’entreprise.

Il faut oser ! Il faut pousser les autres à oser !

Voilà !

J’oublie certainement plein de choses, mais je souhaitais vraiment partager les points principaux de cette partie de SFEIR qui est tr√®s importante pour moi.

C’√©tait un chouette challenge de passer du c√īt√© management, et je sais que j’ai plein de choses √† am√©liorer. Je pense que je ne m’en suis pas trop mal sorti (toute mon √©quipe n’a pas fuit √† cause de moi, c’est un bon signe).

Je remercie bien entendu la Direction qui m’a permis d’acc√©der √† cette responsabilit√©, et bien entendu tous les d√©veloppeurs que j’ai p√Ľ accompagner (bisous).