Yola - Stand For Myself (2021)

Yola est une chanteuse pop/soul anglaise, que j’ai découverte il y a quelques mois avec la chanson Diamond Studded Shoes et son Tiny Desk Concert. Je m’étais jeté sur son premier album, Walk Through Fire, et attendais cet album avec impatience. Allons-y !

Yola - Stand For Myself
Yola - Stand For Myself

On commence tranquillement avec Barely Alive, et on commence bien, ça balance, c’est brillant, ça faire hocher la tête en rythme. Pourtant c’est triste, on a du mal à survivre. Et cette voix sur le pont et sur le refrain, ça me donne des frissons !

Une jolie chanson sur la séparation, Dancing Away In Tears. Contrairement à ce moment où l’on se retrouve seul, ici on est entouré de violons, de cuivres et de percussions, et on termine sur un fondu comme si cet état ne se terminait jamais…

Oh oui Diamond Studded Shoes ! Le rythme s’accélère sur ces 3 premières pistes. Une petite touche de country, des petits bouts de solos, un appel à se battre quand les choses ne vont pas bien.

Retour au calme avec Be My Friend, un appel à l’amitié et au soutien, même quand les choses ne vont pas comme il faut. Et qu’en plus il pleut.

Et encore plus calme avec Great Divide, une nouvelle foix sur la séparation et l’attente. C’est plein d’émotion ! Curieusement, cette chanson n’a pas de refrain, même si on n’est quand même pas perdu.

Avec Starlight, on retouche à l’idée d’une relation, on espère, on a peur, mais on est optimiste. Les chœurs sont là pour encourager. C’est beau !

Je trouve que If I Had to Do It All Again est la seule chanson dont l’instru ne colle pas vraiment avec le reste de l’album… Au début. On monte d’un gros cran en émotion sur le milieu, et à la fin on a oublié que le début ne colle pas.

On se retrouve enfin dans Now You're Here ! Ou peut être est-ce un rêve ? En tous cas les choses s’arrangent petit à petit, l’espoir revient grace à l’autre.

On s’intéresse au le rejet sur Whatever You Want, quand l’autre en demande trop et que l’on ne peut plus fournir. J’aime beaucoup le refrain, où la voix est à la limite du cri mais reste chantée.

Ça s’enflamme sur Break The Bough, avec son rythme et sa basse sympathique, et ses cuivres qui envoient !

Calmons nous une dernière fois avec Like A Photograph. Le petit bout de piano au tout début me rappelle beaucoup le tout début de Starlight, mais en différent… Comme une photo ?

Un superbe final avec Stand For Myself, qui commence tout doucement, puis une chouette progression vers la délivrance et le cri de la vie ! Une belle conclusion aux difficultés introduites dans la première chanson.

Conclusion

Une voix superbe, une bonne balance entre les chansons calmes et entraînantes et une évolution dans le tempo des chansons et des instrus qui fonctionne bien. Le titre de l’album ainsi que la jaquette prennent sont à l’image de la dernière chanson. Un moment fort.

De l’amitié, de l’amour, de la séparation, des retrouvailles, du courage, de l’espoir. C’est plein d’émotions. Un bel album, à écouter d’urgence !

8/10

Voilà ! C'est juste mon avis, j'espère que vous en avez un différent. Bisous !

Pistes

  1. 💖 Barely Alive
  2. Dancing Away In Tears
  3. 💖 Diamond Studded Shoes
  4. Be My Friend
  5. Great Divide
  6. 💖 Starlight
  7. If I Had to Do It All Again
  8. Now You're Here
  9. 💖 Whatever You Want
  10. Break The Bough
  11. Like A Photograph
  12. 💖 Stand For Myself

Liens

#music#review